La marche contre le sénat réprimée

Des blessés, pas trop graves, ainsi s’est soldée la marche contre le sénat ce samedi 29 juin dernier à Ouagadougou. Difficile pour le moment de faire le bilan exact de cette répression à des coups de gaz lacrymogènes. Disons que les manifestants ont été bloqués au niveau du rond point des Nations Unies par les forces de l’ordre. Ils devraient en effet, par le biais du chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, livré un message au président du Faso par l’intermédiaire du premier ministre. A la barrière de la police, certains manifestants auraient tenté le passage par force. La police a donc chargé, dispersant marcheurs contre le sénat. Nous y reviendrons dans notre parution du 10 juillet prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *